Camille Beauplan – Soda pas frais

Du 3 au 8 juillet, pas de présence humaine dans les peintures de Camille Beauplan.

Elle nous place en tant que spectateurs de nos propres oeuvres.

Ses peintures proposent un espace temps, un moment pour bien regarder le paysage que nous avons construit ou que nous construisons.

Le constat est généralement cinglant : nous sommes tous bernés par l’esthétique des choses.