Namasté – Data Bastar

Après son exposition au conservatoire André Citroën, le travail de Namasté a pu être discrètement dévoilé dans la galerie de l’Openbach du 14 au 18 juin 2017. Son exposition retrace une certaine histoire du graffiti.

C’est en famille et par l’intermédiaire d’un livre « Kapital » que Namasté découvre le graffiti à la fin des année 90. Après avoir sillonné province et banlieue parisienne, ce jeune artiste de 28 ans décide de s’installer à Paris. Il y peint aussi bien des fresques, notamment à Republique avec les migrants, que la toiture d’une Citroën DS, alternant conférences et ateliers d’initiation.