fbpx

Laura Spiessert et Louise de Crozals

Laura Spiessert & Louise de Crozals

Du 28 octobre au 1 novembre 2020 Laura Spiessert et Louise de Crozals. L’exposition Voir à Travers propose au spectateur un jeu sur l’intime, le caché, ce à quoi l’œil ne devrait pas avoir accès. Retranscrivant la poésie des corps et de ce qui les compose, les œuvres de Louise de Crozals et Laura Spiessert entrent en résonance aux frontières de l’interne et de l’externe.
L’œuvre de Louise tourne autour de l’intime, de l’impalpable. Ces choses que l’on ne peut pas voir à l’œil nu, les sensations. Elle aime dresser le portrait de milieux à huis clos, y révéler les fantasmes et les secrets. Pénétrer la sphère intime, adopter un regard voyeur grâce à des outils tout en transparence, comme l’encre ou le graphite, qui permettent des superpositions. La finalité étant d’amener le spectateur à vouloir « voir à travers », et se questionner sur son regard indiscret face à ces scènes silencieuses, fortement inspirées du cinéma.
L’univers de Laura tend à décomposer le corps, à en extraire une organicité poétique, jusqu’à proposer des images si métaphoriques qu’elles troublent le spectateur dans ce qu’il croit percevoir. Teintant ses compositions aquarellées de couleurs charnelles, tandis qu’elle en dénue ses travaux à la ligne, elle laisse déborder son interprétation de la chair et des organes sur des médiums de plus en plus variés. Porteuse de paradoxes, son œuvre émerge d’une confrontation constante entre douceur érotisante et violence sous-jacente. Sillonnant l’anatomie interne sans jamais la dépeindre explicitement, son invitation à « voir à travers » se veut invitation à un voyage imaginaire au sein d’un organisme en lequel le spectateur pourrait reconnaître le sien.