fbpx

Lucas Malbrun

Né à Munich, Lucas Malbrun part faire ses études d’art à l’ENSAD Paris. Il y développe une pratique double entre l’image fixe et l’image animé et obtient son diplôme en 2015. Fruit d’une recherche expérimentale du récit qui se situe entre animation et art vidéo, son film de fin d’études « Quand le fleuve se tait » remporte le prix du court-métrage au festival Toronto Film Week 2016. Après une résidence à l’abbaye royale de Fontevraud organisé par la NEF (nouvelles écritures francophones), il participe à la cinquième saison de la collection d’En sortant de l’école avec « La Clé des champs » diffusé à la maison de la poésie à Paris et sur France Télévision.

Il entame une collaboration artistique avec Marie Larrivé qui donne naissance aux vidéos musicales « Tropicool »  pour Gablé qui est projeté au Centre Pompidou, obtient un Vimeo Staff Pick et est sélectionné entre autre au festival Anima et au festival de Rennes. Dans le cadre de l’exposition « Métamorphoses » à la fondation Cartier, Marie et Lucas animent un atelier artistique. « Saba » leur seconde collaboration obtient également un Vimeo Staff Pick. Il donne lieu à une exposition du même nom à la Cité internationale des arts. Les expositions multimédias « Stupeur/Fureur » et les « Traversées du Marais » à la Cité internationale des arts explorent le récit à travers l’image fixe et l’image animée. Aujourd’hui il prépare son premier projet de court-métrage animé Margarethe, pour lequel il a obtenu l’aide à l’écriture, l’aide au développement et la bourse Lagardère 2020.